• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Archives pour janvier 2011

Le haut d’Elsa

Voilà donc le haut d’Elsa, celui dont elle a parlé dans un post précédent. Un tissu dans les tons rouges, un col en ruban satiné orange et un ruban de dentelle noire dans le dos pour éventuellement ajuster la taille.

 

imgp2346.jpgimgp2347.jpg

Le haut d'Elsa

Ma robe Joséphine pour le Défi 13

imgp2338.jpgRobe Joséphine

Voilà pour mon premier défi 13 dont le thème ce mois était Reines et princesses. Plutôt un thème pour les mamans, ce que je ne suis pas… Et me faire un déguisement …

D’où l’idée de cette robe Empire en velours rose et en toile de beurre (j’en ai plein de ce tissu mais je ne sais pas vraiment à quoi il est censé servir).

Je précise qu’au départ, j’avais fait un collier de reine égyptienne, mais, comme il est écrit plus bas, ce n’était pas une réussite. La preuve : imgp2325.jpg

 

MA-GNI-FI-CO!

MA-GNI-FI-CO! dans Couture

N’est-elle pas jolie cette jupe de tulle ? Eh bien toutes les explications sont gratuites sur le site de Burda, avec d’autres modèles en tous genres. Voici le lien : http://www.burdafashion.com/fr/Telechargements/Patrons_gratuits_a_telecharger/1333669-1413206-1740822.html

Je sens qu’il faut que je fasse un tour au marché Saint Pierre. J’ai bien du tulle (rouge), mais pas 12 mètres…

En attendant, la cravate s’allonge. Elle fait bien une quarantaine de cm déjà. Et il ne manque plus à ma robe qu’un cordon adéquat.

 Ohh ! Le thème du Défi 13 vient de tomber : Bicolore. C’est chouette et bien plus simple que le thème de janvier – princesses et reines, rendez-vous jeudi.

Une soirée efficace

Eh oui ! Beaucoup de projets qui avancent tous en même temps, ça donne une soirée feu d’artifice où :

- on donne les derniers coups de fer de la jupe droite confectionnée à l’atelier de Catherine Portal

- on coud enfin les agrafes au gilet assorti à la jupe – oui, le trop petit. Eh voilà ! Il est mettable…

Jupe et gilet en *** de laine

- on enfile les dernières perles du collier (qui fait quand même un peu la tête…)

- et on avance fort sur la robe sympa qu’une internaute sympa explique sur son blog sympa : http://duducouture.blogspot.com/ (évidemment, on oublie les aiguilles à l’intérieur du tissu, on coud le devant avant de coudre les cotés ce qui nous oblige à découdre le devant pour coudre les côtés, on se trompe dans les mesures, on improvise). Et tout cela dans un autre tissu des petites meufs entre bleu turquoise et vert émeraude, une couleur dont je raffole (et elles le savent bien).

Reste la cravate qui n’avance pas. Deadline : 14 février (non, ce n’est pas pour offrir à l’homme qui, de toute façon, ne la porterait pas ; c’est pour un anniversaire).

Le mot du jour est…

Ruché..

Sorte de volant étroit, froncé, plissé ou tuyauté et cousu sur le vêtement. Un ruché peut être appliqué sur le vêtement par une couture réalisée sur son bord ou en son milieu mais il peut également être fixé dans une couture d’assemblage. A noter également qu’un ruché est généralement garni de plusieurs ruchés superposés. Initialement tuyautés, les ruchés doivent leur nom à leur analogie de forme avec l’abri des abeilles (NDLR : qui l’eut cru ?).

Je ne trouve pas de photo qui corresponde exactement…

Dans la série des modes étranges…

… je demande la tournure !

 

Cette pièce d’habillement féminine apparaît vers la fin des années 1860. Elle va remplacer la crinoline et rester très en vogue jusqu’à la fin du siècle. Consistant en une demie-cage ou un jupon cerclé, de largeur variable, elle est destinée à modeler la silhouette de la jupe. Elle peut être soit indépendante de tout jupon, auquel cas elle est maintenue à la taille au moyen d’un lien, soit recouverte d’un jupon. Ce dernier devient alors un jupon cerclé. Selon les modèles, la longueur de la tournure varie de la mi-cuisse à la mi-mollet.

 

Tournure, 1870, Collection Kyoto Costume Institute

 

La tournure se portait sur un jupon ou un caleçon ample. Au gré des modes de cette période, divers rembourrages ou garnitures, tels que le pouf ou le strapontin, viendront l’agrémenter ou la remplacer.

légende de l’image :  Tournure, 1870, Collection Kyoto – Costume institute

Le mot du jour est…

Crinoline !

Ce terme vient du mot « crin » et du mot « lin » car tous deux composent la première version de cette pièce d’habillement. Cette pièce féminine consiste en un jupon long et rigide, ajusté au niveau de la taille et s’évasant démeurément vers le bas.

Le mot du jour est... dans Couture

La crinoline sert à modeler la silhouette de la jupe. Ce sous-vêtement apparaît aux alentours de 1830. Le Journal des dames et des Modes daté du 15 août 1829 vante les mérites d’un jupon fait d’une étoffe en crin et lin. Cette première version de la crinoline est encore relativement modérée tant en termes de rigidité que de volume. En revanche, vers 1850, elle va se transformer et devenir un jupon cerclé puis une cage metallique ou de bois dont l’envergure ne cessera de croître jusqu’à la fin des années 1860.

Pour la nouvelle année…

Puisqu’à nouvel année nouvel agenda, j’ai décidé de le personnaliser gaiement avec ce tissu coloré offert par les ptites meufs à mon anniversaire 2010 qui a été riche en cadeaux-couture : rubans, dentelles, jolis rangements, laine, zip, boutons, etc. VIVE LES PTITES MEUFS !

Couverture d'agendaCouverture d'agenda

Le mot du jour est…

Cage !

Ce terme désigne les armatures de bois, d’osier ou de métal portées par les femmes sous leur jupon. Les cages sont constituées de cercles diversement entrecroisés et attachés les uns aux autre par toutes sortes de moyens (liens, petits clous…). De la vertugade à la tournure, les cages ont marqué les modes féminines de leurs empreintes, durant près de quatre siècles.

Et moi, je retourne à ma couverture d’agenda…

Le mot du jour est…

Mon père a eu la bonne idée de m’offrir comme étrennes l’encyclopédie du vêtement de Sophie George (Le vêtement de A à Z, éditions falbalas).

Le mot du jour est : Oripeaux (n.m.pl.). En anglais flashy rags, showy rags, terme désignant des vêtements très abîmés qui, dans une première vie, ont été particulièrement clinquants. ex : Dans ses oripeaux, elle conserve un semblant d’allure… Synonyme : hardes.

 A bon entendeur, bonne nuit (et bonne rentrée ?)

12


Les Joyeux Gaulois de Gisors |
chloete27 |
Centre les Mouettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fousdemanga
| rosy
| cinemodeles-créations