Archives pour la catégorie Tricot

Rendez-vous Chez Louise !

Merci de votre visite ! Ce blog a été transféré à l’adresse suivante : http://chezlouise.org (et en plus, il n’y a plus de pubs !)

N’hésitez pas à venir m’y retrouver.

Louise

Chuis culcul (mais je me soigne)…

Ah oui donc bah… en fait… sur A Little Market, on peut faire des collections. Une collection, c’est tout simple : on choisit un thème et on lui affecte les créations de divers créateurs. Et bon… quand on regarde le titre de mes collections : « À vos amours !« , « l’Amour est enfant de Bohème« , « Ain’t no sunshine when sheeee’s gone« , il fallait bien que je me rende à l’évidence. D’où la nouvelle collection « Chuis culcul (mais je me soigne)« .

Chuis culcul (mais je me soigne)... dans Couture culcul

Les mots clés ? Tulle, rose, dentelle, romantique, fleur bleue, amoureuse : QUE du lourd !

Bon, je vous rassure, je ne fais pas QUE ça… j’ai un petit « Vamos a la playa!« , un « Pop ! », un « Ça plairait à ma mère !« … Comme quoi, je me soigne !

 

Votez pour mouaaaaaaa

Louise présidente, c’est 50% sur toutes les merceries de France et de Navarre ! C’est la reprise de l’industrie textile française pour la confection des plus belles étoffes : soie, satin, velours de pourpre et d’or ! C’est la Fashion week toutes les weeks ! C’est la gratuité au musée de la mode et du design ! Et des mesures fiscales incitatives incommensurables sur les formations couture !

Voter Louise, c’est voter pour la création au service de l’homme !

*heu… en fait… je me disais que ça me ferait le plus grand bien un petit week-end en thalasso à Saint-Malo et justement Marie-Claire propose  un concours de blog créatif où on peut en gagner un. Alors… à votre bon cœur mesdames et messieurs… c’est par ici :

Votez pour mouaaaaaaa dans Couture marieclaire

http://www.marieclaireidees.com/sap/blogcreatif2013/entrant/122664

La Louise en vacances

Pfffiouuuu, les vacances… les vraies vacances, le farniente, la liberté et tout ça loiiiiiiin loiiiiiiiiin de la machine à coudre.
Les vacances, c’est un peu cruel. *Cruel ? Jamais contente, va !*
Oui mais voyez ma peine : c’est en vacances qu’on a du temps. En vacances qu’on a des envies. En vacances qu’on a des idées. En vacances qu’on fait des projets. Bref, en vacances qu’on a tout pour avancer toujours plus loin plus haut plus vite au-delà de l’extrême limiiiiite.
Mais c’est en vacances qu’on est loin de sa machine à coudre, de ses rubans, de ses fils, de ses crochets, de ses aiguilles. Parce que non, on ne peut pas amener sa maison ; parce que non, on ne peut pas prévoir ce qu’on aura envie de faire, et parce que oui, il manquera toujours quelque chose.
Bref : tout ce va-et-vient quasi permanent d’idées, toute cette énergie qui nous anime, on se demande à quoi l’employer quand il n’est plus l’heure de plouf-ploufer dans les vaguelettes de la Manche (ohhhh ! La Manche ! Mais la manche ballon ? la manche papillon ? La manche raglan ?).

Cette année, la Louise a acheté un bloc de feuilles blanches (comme chaque année) et écrit tout ce qui lui passe par la tête (comme chaque année sauf que les années précédentes, les vacances étaient moins farniente et elle avait moins d’idées). Et elle est frustrée de ne pas pouvoir les mettre à exécution ses idées dès maintenant et de se dire que jamais elle n’aura le temps, une fois rentrée, de tout faire.

La Louise en vacances dans Crochet Photo-192

Tout de même, à défaut de machine à coudre, j’ai amené du tricot (j’ai au moins fait trois rangs dans le train). C’est un tricot que j’ai commencé en avril pour un défi qui se terminait fin juin. Voilà. L’histoire de la Louise et de ses tricots.
Photo-205 dans Tricot
J’ai également amené de quoi faire du crochet. Avec TOUTES les tailles de crochet mais uniquement des fils fins (et puis quoi ? Si jamais je trouve un lot de pelotes incroyables et que c’est du 7, j’aurais été maligne).
Donc moi et mon plus fin crochet (c’est vraiment du fil très fin), on s’est demandé ce qu’on pourrait faire ensemble. Moi évidemment, je lui ai proposé plein de choses, mais lui, il essaie et se lasse très vite.
J’ai commencé par lui dire : et si on faisait pleeeeein de petits carrés et qu’on les mettait ensemble pour en faire quelque-chose-mais-je-ne-sais-pas-quoi-encore (Ah ! J’adore ça, faire quelque-chose-mais-je-ne-sais-pas-quoi-encore ; par exemple, j’ai ramassé pleeeeein de coquillages sur la plage parce qu’ils étaient beaux en me disant que j’en ferai bien quelque-chose-mais-je-ne-sais-pas-quoi-encore).

Photo-168

Photo-169

Et donc on a fait un carré :
Photo-202

C’est tout.

Après je lui ai dit : tu sais, toute l’année j’ai rêvé de faire une guirlande de cœurs au crochet reliés par une chaînette blanche. Quelque chose de très fin, d’élégant et de romantique (tout moi quoi).
Alors on a fait des cœurs.
Photo-207

On a fait trois coeurs. C’est mieux. Notez que mon crochet est dans une phase « plus c’est petit, plus c’est mignon » et que ses investigations le mènent loin, tel Gulliver chez les Lilliputiens. Notez également que je n’ai pas d’aiguille pour rentrer les fils. Oubliée.

Quand tout à coup, mon crochet a rencontré un paquet de boules de Noël en polystyrène. De l’autre bout du magasin, on l’a entendu crier : «JE VEUUUUUUUUUX» alors que, tout de même : ça n’est pas la saison ! Voyant qu’il filait un mauvais coton, j’ai plié.
Le succès n’a pas été au rendez-vous du premier coup – il s’est même transformé en aumônière, évidemment pas terminée puisque je n’ai toujours pas mes rubans.

Photo-211

Elle a un fond violet et le tour est fait en point Judith. ça peut aussi faire office de pot à crayons.
La deuxième fois était la bonne, avec six mois d’avance – sans commentaire.

Photo-221

Les mots fléchés et les lunettes, c’est pour vous faire croire que je suis une intello, même pendant les vacances.

Le lecteur s’attendra alors à ce que mon crochet et moi terminassions enfin la fameuse guirlande de cœurs. Nenni ! Le crochet a soudain eu un autre projet en tête, du même genre d’ailleurs, que je ne peux pas révéler tant qu’il n’est pas fini mais qui avance bien, contrairement à ce qu’on pourrait croire de cette feignasse de crochet.

En tous cas, vivement Noël !

Petite précision post-scriptem (post-scriptus, post-scriptem, prost-scriptorum) : la plateforme qui héberge mon blog fait encore des dégâts et soit je ne vois pas ce que j’écris, soit il n’y a pas de mise en forme. Il faudra que je rectifie quelques trucs quand ça voudra bien fonctionner à nouveau – gniiiiiiiiiiiiiiiiiIIIIIIIIIIIiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

ça va plaire à ma mère…

… le thème d’A Little Market pour janvier c’est… Hippies ! Des couleurs, des couleurs, des couleurs, et du peace and love.

Moi j’ai donné dans… la révolution sexuelle ! Celle du féminin-masculin masculin-féminin fuit moi j’te suis suis-moi j’te fuis quoi ? C’est du mélange des genres. Et j’ai fait :

 ça va plaire à ma mère... dans Tricot P1030797

Une cravate en laine fushia !

La cravate pour le côté masculin, le fushia pour le côté féminin et la laine pour le côté hippies (les hippies, z’ont pas de vraies cravates, sauf à les porter en ceinture, té !)

Si vous aimez ma cravate en laine fushia, vous pouvez voter pour moi sur A Little Market en suivant ce lien : http://www.alittlemarket.com/echarpe-foulard-cravate/cravate_hippie_pour_le_defi_de_janvier-1018362.html

Et en cliquant en bas à gauche sur « voter ». Pour cela, il faut être préalablement inscrit sur A Little Market (mais vous pouvez vous inscrire aussi, pourquoi pas…).

BONNE ANNEEEEEEE !!

(oui, je l’ai déjà dit, mais c’est touuuuuuut janvier les voeux)

La Louise tricote !

La Louise est fatiguée, très fatiguée. Elle a même hésité à écrire cet article pensant qu’elle ferait mieux d’aller se coucher mais… il n’est que 21h46, c’est indécent de dormir à pareille heure ! Elle est tellement fatiguée qu’elle a mis deux « t » à tricote (mais elle a soudain eu un doute).

Quand la Louise est fatiguée, la Louise aime tricoter. C’est vrai : il n’y a rien de mieux. On reste confortablement assis dans son fauteuil et on répète machinalement les mêmes gestes (bon c’est sûr, il ne faut pas avoir décidé de se mettre à faire un super châle avec des points compliqués, là je parle du point mousse, jersey ou riz, c’est tout).

La couture ? On est toujours à chercher son ciseau, à trimballer ses épingles, et surtout, quand on est fatigué, à découdre ce qu’on vient de coudre parce qu’on se rend compte qu’on s’est trompé (hé oui ! ça arrive souvent !), à oublier d’enlever les épingles alors qu’on a cousu tout autour… bref : pas bon !

Le crochet ? Il faut compter, toujours compter, être très concentré, surtout quand il faut faire des trucs symétriques et qu’on a oublié si, à ce moment, de l’autre côté, on a fait une bride ou une demi-bride, bah…

Donc le tricot, c’est top ! Et ça faisait un moment – allez savoir pourquoi, en été, on n’a pas envie de tricoter.

Sauf quand on a estimé que la longueur du reste de pelote turquoise suffirait à faire une belle cravate de la tante Yvonne (j’ai déjà vérifié le nombre de « t » à cravate tout à l’heure) et que ça n’est pas le cas. Et qu’on se rend compte que ce n’est même pas la première fois que ça nous arrive, et que si on l’avait faite un peu moins large, cette cravate, elle n’en aurait pas été moins belle et qu’on aurait grapillé les quelques rangs qui nous séparent de la cravate de tante Yvonne (heu… mais si, j’ai posté un truc un jour sur tante Yvonne qui expliquait comment faire les cravates en laine sur Radio Canada).

Mais c’est à ce moment là que ça devient intéressant : vous avez une cravate, vous vous dites qu’elle est trop courte, vous demandez à l’homme qu’il fasse un noeud de cravate, son regard vous dit « de toute façon, elle est trop courte cette cravate », vous êtes au bord de l’humiliation, il faut rebondir. Tout de même, cette bande de tissu de 6 cm sur 120 cm elle est très jolie, et je ne me suis pas gourrée uuuuuune seule fois dans mon point de riz !

Alors j’ai inventé (enfin, c’est en tout cas sorti de ma tête ce soir, c’est sûrement déjà sorti de la tête de plein de gens auparavant mais là, c’était de ma tête) le collier-cravate ! Une cravate pour les filles en sorte, qui tient bien chaud au cou, qui a une couleur de fille, et qui, à mon cou en tous cas, fait un collier original et non dénué de charme (à moins que ce soit mon cou).

Par contre, là, grosse déception… je ne vais pas mettre les photos sur mon blog ce soir. Mettre les photos sur ce blog demande une somme d’opérations incalculables et, comme je vous l’ai dit, pffiiouuuu… j’irais bien me coucher… (et il est 22h03, j’ai le droit).

Pour ne pas vous laisser en reste, voici deux sites où vous pourrez la voir sous toutes ses coutures si votre impatience n’a d’égal que ma fatigue :

- http://www.alittlemarket.com/collier/collier_tie_me_up_en_laine_turquoise-934348.html

- http://www.threadandneedles.fr/membres/chezlouise/

 

 

 

Save the last knit…

Image de prévisualisation YouTube

Chez Louise est sur Facebook

Vous voulez vous tenir informé de la publication des nouveaux articles sur mon blog ? Hé bien voilà, j’ai sauté le pas, je suis sur Facebook. Vous pouvez désormais m’aimer (rien que ça) sur la page Chez Louise.

J’ai également ouvert une galerie sur A Little Market dans laquelle vous pouvez trouver quelques petits quelques choses à vendre. C’est sur la page Chez-Louise (à l’ouest rien de nouveau…).

A bientôt !

Journée du fait main : la vidéo !

Image de prévisualisation YouTube

Le rab vintage, parce que c’est ma fête !

Le 15 mars, c’est la Sainte Louise ! C’est la fête de mon blog !

Pour célébrer dignement ce grand jour, et toujours dans le thème du défi 13 de mars, cette cravate rouge tricotée par mes soins en point de riz : ça c’est vintage* !

 

p1000403.jpgp1000404.jpg

* Faut-il préciser que l’homme a bien voulu la porter pour la photo mais qu’en aucune autre façon il osera. Pas grave : les cravates vont aussi bien aux femmes maintenant…

12


Les Joyeux Gaulois de Gisors |
chloete27 |
Centre les Mouettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fousdemanga
| rosy
| cinemodeles-créations